Une abeille si…ivre

Savez-vous ce qui pousse les gens à donner ? Ils sont persuadés que la nature est bien faite ; qu’ils n’auront jamais à leur tour fini de recevoir.  Cela s’appelle  avoir de la générosité, et c’est contagieux vous savez.

C’est l’histoire d’une ruche, et d’une abeille qui allait de fleur en fleur sans complexe à la recherche de la plus délicieuse des saveurs. Qu’est ce qui peut bien pousser certaines personnes à aimer et à vouloir le meilleur ? Dans le cas de cette abeille, c’était bien plus qu’une envie, c’était plutôt un leitmotiv. Une abeille n’a de cesse de bourdonner tant il ya de nectar à savourer. Voyez vous, elle ne se contente pas simplement d’un peu de gout du sucré, elle s’en imprègne à volonté jusqu’à ce qu’elle s’en soit complètement enivré !

Comprenez bien ! Ce n’est peut être pas si sage de se gaver à longueur de journée car dans bien des cas comme chez l’homme cela rend paresseux, ennuyeux et capricieux. Pour finir ivre, il faut tenter d’oublier ses soucis, ne plus vouloir s’en souvenir ou avoir si mal que l’on ne peut plus se contenir. L’ivresse est une maladie qui est sujet à la controverse ; certes. Mais pas chez les abeilles voyez-vous ! Car elles s’enivrent de nectar et n’en ont aucun complexe.  Lorsque l’on a trouvé quelque chose de précieux comme le nectar à gouter, c’est difficile d’utiliser de la mesure ; de se mettre la main à la bouche pour s’arrêter.

La vie aussi est un plat qui se consomme…ivre. Comment résister à ce qui vous est si généreusement tendu par la nature, sans rien avoir à offrir en retour? Lorsque l’on trouve ce qui est précieux, aussi longtemps que cela puisse mettre, on oublie vite tout ce que cela nous a couté.

Qu’est ce que l’on gagne à s’enivrer de vie ? Ce que l’on gagne à s’enivrer de miel : la santé et le bonheur, la générosité.  A force de consommer aussi généreusement ce que la vie a de plus précieux à offrir, l’abeille a  elle aussi fini par en faire autant.  Désormais, c’est elle qui produit généreusement un nectar appelé miel, une substance dorée au gout du ciel. On ne peut donner que ce que l’on a reçu.  Une abeille a forcément appris plus de générosité à savourer autant de fleurs. Voila donc le secret de la générosité : il faut se laisser imprégner par le meilleur…

2 Réponses

  1. Belle entrée en matière !!
    L’ histoire de cette abeille butineuse qu’ anime une belle et éternelle générosité, sied à merveille à ce blog Gérard !

    1. Merci bien Josette pour cet encouragement , le meilleur est à venir.Amitiés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :