Une eau si trouble

Savez-vous ce qui fait sortir la tête du poisson hors de l’eau ? L’impression qu’il est en train d’étouffer. Quelque soit le milieu ou l’on évolue, qu’il soit hostile ou qu’il soit douillet, il est difficile de se sentir en sécurité chez soi lorsque l’on a l’impression d’étouffer. C’est l’histoire d’un poisson inquiet et d’une eau si trouble que l’on y avait peine à respirer. Le réel problème d’une eau trouble voyez vous, est certes qu’elle est trouble donc on y a peine à respirer. Mais il ya aussi le fait que ceux qui y vivent sont inquiets, à l’idée de s’y trouver. Ce qui troublait cette eau qui plus est, d’avantage. Voyez vous, L’eau est un environnement naturellement sain; propice et hospitalier pour toutes sortes d’êtres vivants. Et lorsque celle-ci devient trouble, alors cela devient gênant, fort inquiétant ; voir alarmant! C’est facile d’être parfait lorsque tout va bien et l’environnement si propice le permet. Mais lorsque les ennuis vous prennent à la gorge, et vous ne savez ou donner de la tête, même l’air se fait rare… En temps de doutes, lorsque l’on y voit flou, c’est plutôt galère car ça travaille les nerfs ! Il se passait donc ça dans le quotidien jadis paisible de notre poisson doux de chair mais amer de caractère : le mal de mer. Qui l’eut cru qu’il pouvait arriver à un poisson aussi souple et agile dans l’eau de se sentir mal, très mal dans sa peau ? En effet, l’humeur de notre poisson laissait désormais à désirer. Pour le dire tout cru sans passer par quatre chemins : notre poisson était si fort angoissé qu’il avait en permanence l’impression d’étouffer. C’est comme si l’eau devenait pollué et il tentait à tout prix de ne plus l’avaler. Après tout, l’eau est certes hospitalière pour tous ; mais elle est aussi et surtout dangereuse pour certains. Il respirait désormais à peine notre poisson car du danger il se méfiait. Allez y savoir ce qui le guettait! Même chez soi on n’est jamais vraiment en sécurité qui plus est lorsque l’atmosphère est troublé. C’est pour cela qu’il faisait bien de…s’inquiéter ! Vous êtes vous déjà retrouvé inquiet du jour au lendemain dans un environnement d’ordinaire si hospitalier ? Avez-vous vécu un moment de trouble ou vous êtes laisser tenté par l’idée de tout abandonner parce que l’air vous semble pollué ? Avez eu déjà eu l’impression d’avoir été dupé par la vie? Croyez moi, cela arrive souvent c’est certain et ce n’est pas exagérer d’en parler… Au fond, tous les milieux de vie se ressemblent en ce qu’ il est difficile de les contrôler. Même si l’on s’y sent bien quelque part et qu’on aimerait toujours qu’il nous soit fort agréable, l’atmosphère peut vite changer. Il est difficile de contrôler ce qui nous encercle, et nous entoure. Finalement, et si c’était la vie qui tentait de nous réapprendre à respirer ? Oh la respiration n’est pas fortuite, vous savez ! C’est un exercice de longue haleine qui devient facile lorsque l’on s’en donne la peine. Respirer consiste à ne pas se laisser submerger par ce qui nous envahi, surtout lorsqu’il s’agit de craindre le danger. Aussi, la prochaine fois qu’une situation vous parait trouble, n’hésitez plus : respirez. Il y a toujours de la place dans vos poumons pour un grand bol d’air frais. Vivre, c’est respirer deux fois : inspirer (le meilleur) et expirer (évacuer) le pire. A force d’être plongé sans cesse dans des inquiétudes et des angoisses à longueur de journée, l’on finit par oublier de faire même ce qui nous est fort vital : comme respirer… même lorsque l’on est en situation de danger…

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :