Une aile si légère

C’est l’histoire d’une aile, fragile, qui n’avait pour seul appui que le vent.  Et d’une ile déserte, à quelques kilomètres loin de là qui n’avait personne à abriter.

Un jour Elle s’ennuyait désormais cette aile et cherchait à tout prix à tuer le temps.  Elle songeait: «  n’ y aurait til donc rien à faire sur cette terre ? Alors elle se mit en quête de quelque corvée à faire. Et ce qui devait arriver arriva.  Elle se surprit à se déployer, tellement elle était légère et contempla un autre instant la possibilité de s’envoler.  Lorsque l’on est si léger, on est vite tenté par la grande aventure vous savez.  Une seconde, on songe à mille endroits où aller ; à des envies particulières dont personne n’ose rêver.  Et la seconde d’après, quelque chose nous pousse à agir. Plus elle se mettait à rêver, plus elle ne pouvait s’empêcher de se déployer.

Il en est ainsi de nos rêves.  Ils nous poussent à agir, souvent même  au milieu de la nuit lorsque l’on est pris par surprise.

Alors cette ile, plus bien loin ne sembla aux yeux de notre aile. Cependant, une autre question se posait. Imaginer… être une aile déjà si fragile et avoir pour seul appui quelque chose d’aussi futile, aussi volatile et léger que… le vent.   Qui oserait se reposer sur le vent ? il n’y a qu’une  plume pour  tenter ce genre d’expérience. Vous serez bien surpris qu’une faiblesse ne soit pas toujours celle que l’on pense. Après tout, une tempête n’est-elle pas bel et bien l’œuvre du vent ?Personne ne savait à quoi une plume servait jusqu’au jour elle décida de s’appuyer sur quelque chose d’incontournable…le vent.

Si vous souhaitez arriver quelque part fut-il au milieu de nulle part, il va bien falloir compter sur quelque chose d’incontournable pour vous y emmener.  C’est ce que cette aile nous apprend. Quelque chose de très proche, de fidèle et de durable est toujours à portée de main pour nous aider à réaliser nos desseins.  Quelque chose comme…un ami. Vous est-il déjà arrivé d’avoir des amis que vous soupçonniez d’être plus fragiles que vous ?  A quoi ça sert d’avoir des amis sur lesquels l’on a peur de s’appuyer ? Si  Les amis  doivent être aussi fragiles que le vent, comment pourraient-ils nous porter ?  Cela dépend…. mais il me semble qu’ami sert avant tout à vous ressembler…

Elle n’avait donc aucune autorité cette aile semble til a priori.  Elle se laisse porter par le vent, se laisse conduire doucement dans les airs comme si tout était  si léger.  Elle tenta donc ce qui méritait d’être tenté car elle restai persuadée à peine levée qu’ elle pouvait atteindre le ciel en un rien de temps.

Et vous ? Qu’est-ce qui vous permet aujourd’hui de dire que vous pouvez vous aussi et sans effort vous lancer ? Et s’il n’y avait que du vent entre vous et vos ambitions ? Entreprendriez-vous comme cette aille si fragile, de vous élancer malgré tout, de vous donner plus que tout ? Et s’il n’y avait pour seul limite que le vent qui vous sépare entre votre futur et votre présent ? Seriez-vous rassuré de savoir que le vent est capable de vous porter ?

Cela dépend. Je vous l’accorde car tout est question de temps.  Apres tout peut être que s’essayer a voler n’est pas l’affaire que d’une seule aile. C’est vrai.  Il va vous falloir de l’équilibre, de l’élan et de la persévérance. Voilà pourquoi vous aurez certainement besoin d’une autre aile.

Pour apercevoir la véritable force d’autrui il faut à tout prix passer outre les préjugés et le cap de la  faiblesse.  N’est-ce pas cela être un ami ?

Gémilou :personnalbranding@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :