Parler En Public: 5 Clés pour Surmonter Sa Peur

surmonter peur parler en public

Parler en public est l’une des plus grandes peurs de la majorité des gens. Demandez-leur et il est fort probable que la peur deparler en public soit tout en haut de la liste. Même si le monde d’aujourd’hui a de nombreux facteurs de stress, allant de la menace terroriste au réchauffement climatique, parler en public reste l’une des principales craintes de l’humanité:-) .

La plupart des gens sont paralysés par la peur parce qu’ils ne savent pas en quoi consiste le fait de parler en public. Ils « parlent » tous les jours de leur vie, alors ils pensent qu’il faut les mêmes compétences de communication pour parler en public et, lorsque cela ne fonctionne pas, ils paniquent.

Alors, comment pouvez-vous surmonter cette peur  de parler en public et devenir plus apte face à ces exigences plus élevées pour communiquer? Comment pouvez-vous développer une profonde force mentale et une volonté inébranlable afin de contrôler confortablement toute situation de prise de parole en public? Le tout se résume à cinq techniques essentielles.

5 Clés pour parler en public sans stress

1. Pratiquez la respiration appropriée

Des années de stress et de pression de la vie quotidienne imposent de mauvaises habitudes de respiration. Lorsque la plupart des gens prennent une profonde respiration, ils le font à partir du haut de leur poitrine, cela étire leur estomac et élève leurs épaules. Cela crée une situation où vous avez « trop respirer», et ce n’est pas une bonne situation pour les orateurs. Ce type de respiration peut effectivement causer de l’anxiété.

Alors, voici une petite leçon sur la façon de respirer correctement. Asseyez-vous bien tranquillement et faites gonfler et rentrer votre ventre à plusieurs reprises. Inspirez quand le ventre gonfle; expirez lorsque le ventre rentre. Gardez vos épaules détendues/immobiles, votre cou détendu et votre poitrine calme. Comme vous inspirez et votre ventre sort, comptez lentement 1-2-3-4. Comme vous expirez et votre ventre rentre, lentement comptez le double, soit 1-2-3-4-5-6-7-8.

Vous aurez à respirer très lentement pour compter jusqu’à huit, mais si vous pratiquez cet exercice pendant dix à quinze minutes, vous allez y arriver et cela deviendra plus naturel. Apprendre à développer cette habitude de respiration ventrale vous aidera à libérer vos craintes et à calmer votre nervosité physique.

2. Concentrez-vous pour gagner

De nombreux orateurs luttent contre le manque de concentration: « Ils sont facilement distraits par les stimuli externes (soit le public, la température ambiante, etc) ou par des stimuli internes (maux de tête, raideur de la nuque, etc.). La solution consiste à mettre de côté cette rêverie et de commencer à se concentrer avec plus de précision et de discipline.

Voici un exercice de concentration rapide pour vous aider à démarrer. Asseyez-vous dans un fauteuil confortable et prenez un livre dans votre giron. Fermez les yeux. Utilisez votre main gauche pour tenir le livre et amenez lentement votre main droite à vos côtés. Sentez le poids de votre main droite à vos côtés. Laissez votre main devenir plus lourde. Sentez vos doigts devenir plus lourds. Gardez toute votre concentration sur votre main droite pendant quelques minutes. Si d’autres pensées entrent dans votre tête, renvoyez-les et ramenez votre attention vers votre main droite.

Très progressivement, amenez votre concentration à la main qui tient le livre. Concentrez-vous sur votre main gauche. Sentez la position de cette main et le poids de vos doigts. Restez concentré sur votre main gauche pendant quelques minutes. Maintenant, retournez à votre main droite. Sentez le poids.

Peu à peu, commencer à bougez votre main droite et amenez-la à se joindre à la main gauche. Utilisez les deux mains pour tenir le livre. Sentez le poids de l’ouvrage, la taille et la texture. Remarquez comment vos doigts le tiennent. Ouvrez vos yeux.

Qu’avez-vous remarqué? Etait-ce difficile pour vous de maintenir votre concentration tout au long de l’exercice? Pensiez-vous des choses telles que: « Pourquoi suis-je assis dans ce fauteuil avec un livre contre moi? » Si c’est le cas, ne vous inquiétez pas. Cela deviendra plus facile à chaque séance d’entraînement. Il suffit de ne pas abandonner!

3. Parlez-vous à vous-même

Qu’est-ce que vous vous dites avant une présentation? Que vous dites-vous inconsciemment?

Si les messages qui traversent votre esprit avant votre allocution sont les suivants: « Oh non, je vais échouer », ou « Ce public ne m’aime pas », alors vous entretenez le feu de l’anxiété. Au lieu de cela, vous avez besoin pour remplir votre esprit d’encouragements riches et énergisants qui vous font sentir bien dans votre peau et dans votre rôle d’orateur.

Certaines étapes de l’auto persuasion, comprennent:

  • Mon public a besoin de cette information et bénéficiera grandement de l’entendre.
  • Qu’est-ce que j’ai à dire qui mènera cette équipe sur la bonne voie.
  • Je suis extrêmement préparé, investi, et confiant! L’objectif est d’avoir votre auto persuasion positive de manière automatique, de sorte que chaque fois que vous vous levez pour parler, vous êtes inondés de commentaires positifs et de soutien. Lorsque vous arrivez à le faire, ne soyez pas surpris que la prise de parole en public devienne quelque chose de satisfaisant.
4. Créer une image mentale fertile

Comment pouvez-vous vous «voir» avant de vous lever pour parler? Quelles images traversent votre esprit? La visualisation est une compétence importante à cultiver pour les présentateurs. Il nous permet de créer une image mentale de ce que nous voulons produire. N’importe qui peut créer des images de sa meilleure performance ou qui montrent un résultat souhaité et fructueux. Pour être le plus utile, la visualisation fonctionne mieux lorsque vous imaginez tous les détails et la manière que vous souhaitez que cela se passe.

Les images que vous créez peuvent être visuelles (images et photos), kinesthésiques (la façon dont votre corps ressent les choses), ou sonore (ce que vous pouvez entendre). En utilisant votre esprit, vous pouvez rappeler ces images encore et encore, améliorer vos compétences de présentation par la répétition et l’énumération mentale, similaire à la pratique physique. Avec la répétition mentale, votre esprit et votre corps deviennent réellement entrainés pour accomplir la compétence imaginée.

Tout comme les athlètes professionnels, des artistes et musiciens utilisent cette technique pour de meilleurs résultats, vous pouvez aussi utiliser ce pouvoir de la visualisation pour améliorer les performances de votre communication.

5. Élaborer un « point d’ancrage » parfait

Un « point d’ancrage » est comme un harnais de sécurité en escalade. Lorsque vous êtes «en relais» vous ne pouvez tomber pas tomber plus loin. Et tandis que vous pourriez vous faire mal, le vrai danger de mort est éliminé. Un point d’ancrage est une phrase ou une image mentale (comme une patte de lapin!) qui vous empêche de tomber dans la spirale du doute de soi et le long de la falaise.

Voici un point à bien retenir: Lorsque vous vous apprêtez à prendre la parole devant un auditoire et que vous ressentez la peur qui vient, dites-vous, «J’en sais plus sur ce sujet et le contenu de mon exposé que n’importe qui d’autre dans la pièce. » Cette seule pensée – que vous connaissez mieux le sujet que votre auditoire – peut vous garder concentré sur la tâche à accomplir et peut garder vos craintes à distance. Ainsi, lorsque votre esprit vous emmène à cet endroit désagréable du, « Oh non, j’ai une présentation à donner demain et je ne suis pas aussi bien préparé que je voudrais l’être », rassurez-vous avec votre point d’ancrage. Il fonctionne comme un charme.

Parler en public, le pouvoir de persuasion

Maintenant que vous avez appris cinq puissantes techniques pour refluer la peur, vous allez bientôt découvrir que vous pourrez prendre plus de risques en matière de communication chaque jour.

Gardez à l’esprit que redéfinir ses compétences nécessite que vous connaissiez les besoins de votre public, le but de votre présentation, l’organisation de votre message, et la pratique, la pratique, la pratique!

Avec une perpétuelle pratique, vous pouvez devenir un orateur rayonnant, convaincant et courageux qui sait mobiliser et convaincre tous les publics.

Ecrit par : Jean-Marc Terrel

Gémilou : personnalbranding@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :