Dépit, le comprimé de la fin

Il était une fois un petit comprimé appelé DépitDépit est un petit comprimé, blanc, rond, et sucré à souhait, mais qui crée d’énormes dégâts à celui qui décide de l’ingurgiter. En général, on l’appelle le ‘comprimé de trop’, ou ‘le comprimé de la fin’, parce qu’il conduit tous ceux qui l’avalent à la porte de l’aller sans retour. Mais, lui, a décidé de se donner un autre nom : Dépit, parce qu’il a réalisé que tous ceux qui l’ont aimé jusqu’à l’avaler, l’ont fait par dépit.

Ah, le dépit, un état d’esprit qu’il ne souhaite à personne d’expérimenter ! C’est le dépit qui l’a lui-même conduit à être un comprimé malfaisant. Auparavant, il n’en était pas un. Joliment empaqueté dans une boite à pharmacie, Dépit à l’origine, fait toujours partie des comprimés qui soignent, apaisent ou guérissent de multiples maux. C’est seulement quand le dépit commence à s’installer dans une maison que notre petit comprimé commence à avoir des vertus malsaines.

Le dépit est le sentiment déclencheur de la cruauté de ce petit comprimé. Savez-vous ce qu’est le dépit ? Le dépit c’est quand on commence à penser qu’il n’y a plus d’espoir, quand on se dit que le futur est noir. Le dépit c’est quand la tristesse prend le dessus, quand le découragement passe au dessus. On devient alors maussade, et la vie, et la joie ne deviennent que façade. Mais au fond, tout au fond du cœur, on sait qu’on est dépité, désabusé, et déçu, et on commence à ne plus aimer sa vie et son environnement.

C’est à ce moment là, que notre petit comprimé d’ordinaire si bénéfique prend des allures maléfiques. C’est alors qu’à le voir joliment empaqueté dans sa petite boîte, sans le vouloir, on a une envie soudaine de le boire. Ne vous  méprenez pas, pour avaler Dépit, le comprimé de la fin, ce n’est pas du courage qu’il faut, c’est plutôt, un trop plein de dépit, et une seule seconde d’ennui. Après quoi, il se retrouve au fond de la gorge, et il devient bien trop tard pour s’en délivrer. A moins qu’un sauveur inattendu s’annonce…

Alors dès que vous voyez le dépit s’approcher de vous, assurez-vous que vous le chassez bien loin, autrement, il pourrait ouvrir la porte à pire.

Ecrit par Dorcas Manou Lasme-Adou

Vous aussi vous avez une histoire que vous aimeriez partager avec nous n’hésitez pas à nous écrire via ce mail

Email :personnalbranding@yahoo.fr

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :