Archives Journalières: 6 décembre 2012

Entretien d’embauche : 3 questions à poser pour savoir si vous aurez le job

Vous êtes en entretien ; vous voulez le poste… et vous mourrez d’envie de savoir quelles sont vos chances de le décrocher. Voici quelques conseils pour estimer votre cote de candidat.
Le process de recrutement d’un cadre nécessite sauf exception une série d’entretiens d’embauche. Pourtant, nous apprend un récent sondage mené par le cabinet de recrutement Robert Half, plus de la moitié des chargés de recrutement et DRH se décide dès la première ou la seconde rencontre avec le candidat. Quelles questions pouvez-vous poser, en entretien, pour savoir si c’est plutôt bien ou plutôt mal parti ?

1- « Quel est votre sentiment sur ma candidature ? »

Poser cette question n’est pas interdit. « Le tout, c’est de bien la formuler », estime Yves Gauthier, coach spécialiste de l’entretien d’embauche. Préférez donc les formulations enveloppantes et généralistes et les phrases ouvertes du type : « J’aimerais connaître votre sentiment vis-à-vis de ma candidature ».

Si le recruteur ne répond pas précisément, n’allez pas plus loin, remerciez-le tout simplement. En revanche, s’il pointe des éléments négatifs, les coachs vous encouragent à réagir, de façon mesurée bien sûr, en reconnaissant vos faiblesses ou bien en répliquant à l’aide d’éléments concrets et chiffrés. « C’est l’occasion d’argumenter et de vous démarquer », estime Yves Gauthier.

2- « Quels sont les éléments positifs selon vous, de ma candidature ? »

Un peu moins directe mais équivalente à « Qu’est-ce qui vous intéresse dans mon profil ? », cette question présente un avantage : « Elle permet de souligner les points positifs de votre CV », indique Pierre Denier. Yves Gauthier pense même qu’il est préférable de glisser cette question avant la fin de l’entretien. D’après lui, « après dix ou quinze minutes d’entretien, il est souvent possible de poser ce genre de questions avec un minimum de finesse », pour montrer qu’on comprend bien les besoins du recruteur. Bien sûr, il revient à chacun de trouver la formule qui lui convient pour faire passer ce message en fonction du contexte.

3- « Quel est votre processus de recrutement ? »

C’est une question parmi les classiques et moins risquées. Ses variantes sont : « Combien de candidatures avez-vous reçues ? », « Combien de candidats recevez-vous ? », « Quel est le timing ? », « Quelle est l’urgence de ce recrutement ? », « Quels sont les critères qui comptent le plus pour ce poste ? », etc.

Quoi qu’il en soit, « il ne faut pas tomber dans l’ultimatum », prévient le consultant en évolution de carrière Christian Gury. Autrement dit, évitez les questions du type « Je peux vous appeler dans 15 jours pour avoir votre réponse, n’est-ce pas ? », « Quand allez-vous prendre votre décision ? », « Est-ce bien vous qui décidez ? ».

N’oubliez pas si vous souhaitez recevoir d’autres articles de cliquer sur le bouton « j’aime de facebook » a votre droite.Vous pouvez vous désinscrire a tout moment.Vous pouvez aussi nous rejoindre sur notre groupe  : /https://www.facebook.com/groups/personnalbranding ou nous ecrire sur personnalbranding@yahoo.fr.

Source : http://www.cadremploi.fr

10+1 principes de réussite que nous oublions souvent

La lecture d’un article écrit par Angel du blog Marc and Angel Hack Life et intitulé « 10 success principles we often forget » m’a interpellé dans le sens où il présente 10 principes qui peuvent parfaitement s’appliquer à tout entrepreneur et qu’il se doit d’appliquer s’il veut réussir dans son projet.

J’ai trouvé que les 10 points étaient parfaitement pertinents mais j’en ai rajouté un, ce qui est mon humble contribution à cette réflexion.

10 principes de réussite que nous oublions souvent

Identifiez vos problèmes, mais dépensez vos forces et votre énergie aux solutions
– Tony Robbins

Parfois, nous réalisons que nous sommes en train de courir sur place, luttant pour avancer tout simplement parce que nous oublions d’appliquer certains des principes de base qui régissent notre capacité à progresser. Alors, voici un petit rappel :

 

1) Vous êtes la seule personne responsable de votre réussite

La meilleure partie de votre vie commence le jour où vous décidez de votre vie vous appartient – il n’y a personne sur qui s’appuyer, sur qui compter ou à blâmer. Vous contrôlez pleinement votre avenir. Croyez de tout votre cœur que vous ferez ce pour quoi vous avez été fait. Cela peut être difficile à certains moments, mais refusez de suivre une voie prédestinée. Construisez vos propres règles et ayez votre propre plan. Il n’y a pas de bonheur ni de succès qui se trouvent dans une vie sans risques et en se contentant d’une vie qui est inférieure à celle que vous êtes capable de vivre. Lire La Semaine de 4 heures .

2) Vous n’avez pas à réinventer la roue

En fait, pour réussir, vous n’avez pas à inventer quoi que ce soit. Venir avec une nouvelle invention ou une nouvelle idée est une façon d’atteindre un succès important, mais ce n’est pas nécessaire. Et cela peut être un des chemins vers le succès les plus difficiles qui soit. Vous voyez beaucoup de gens qui ont eu beaucoup de succès en partant de quelque chose qui existait déjà et simplement en y ajoutant leur touche personnelle. Pensez à Apple par exemple. Comme Steve Jobs a dit: «Bon copie d’artistes, grand vol d’artiste. La créativité c’est connecter les choses ». Connecter les choses, c’est s’inspirer de grandes idées qui existent déjà et y ajouter votre touche personnelle qui les rend utiles. Lire The Millionaire Messenger .

3) Il n’y a pas de progrès sans action

Ce qui n’est pas commencé aujourd’hui n’est jamais fini demain. Certaines des plus grandes idées n’ont jamais abouti. Pourquoi ? Parce que le génie derrière l’idée n’a pas réussi à passer à l’action. Rappelez-vous, ne rien faire se traduit toujours par un taux d’échec de 100%. Donc passez à l’action maintenant, et commencez à aller dans la bonne direction. Une fois que vous commencez, franchir chaque étape devient ensuite de plus en plus facile. Jusqu’à ce que finalement, ce qui était invisible, commence à devenir visible, et ce qui semblait inaccessible finisse par devenir une réalité.

4) La persévérance gagne toujours

Comme Winston Churchill l’a dit un jour: «Le succès c’est aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme ». Cela peut prendre plus d’un coup pour atteindre le but, alors n’abandonnez pas au premier strike ! Et rappelez-vous qu’une rivière ne traverse pas des roches en raison de sa puissance à un moment donné, mais en raison de sa persistance dans le temps.

5) La concentration est tout

Lorsque vous êtes trop occupé à regarder derrière et autour de vous, les gens vous doublent. Si vous ne vous concentrez pas sur quelque chose, vous ne serez jamais efficace à 100% sur quoi que ce soit. Le fait d’être multi-tâches peut vous sembler efficace car vous traitez plusieurs tâches à la fois, mais cela réduit généralement votre efficacité dans le traitement de chaque tâche individuelle.

6) L’échec est nécessaire

Ne vous réveillez pas à 75 ans en soupirant sur ce que vous auriez dû essayé, mais que vous n’avez pas fait car vous aviez peur d’échouer. Il suffit de le faire, d’être préparé à l’échec et apprendre en cours de route. Très peu de gens réussissent dès la première fois. En fait, la plupart des gens ne parviennent pas à bien faire les choses les 5 premières fois. Si ce que vous avez fait aujourd’hui ne se passe pas comme vous l’espériez, demain sera une nouvelle occasion de le faire différemment. Interprétez chaque échec comme une leçon sur la route du succès.

7) Être positif alimente la productivité

Les pensées sont comme un volant qui oriente notre vie dans la bonne direction. Le succès vient de l’énergie positive. Vous pouvez choisir de vous laisser enfermer dans la négativité qui vous entoure, ou au contraire vous pouvez décider de faire quelque chose de positif au sujet de votre situation. Vous avez toujours le choix. Rappelez-vous, le bonheur est un élément de succès, et les gens les plus heureux n’ont pas nécessairement le meilleur de tout, mais ils utilisent l’énergie positive pour tirer le meilleur de ce qu’ils ont.

8) Vous devez croire que vous pouvez

Vous devez trouver l’endroit à l’intérieur de vous-même où tout est possible. Cela commence par un rêve. Ajoutez-y la confiance, et cela devient une croyance. Ajoutez-y l’engagement, et cela devient un objectif en vue. Ajoutez-y de l’action, et cela devient une partie de votre vie. Ajoutez-y de la détermination et le temps, afin que votre rêve devienne une réalité.

9) Aider les autres permet grandement de réussir

Les gens qui réussissent inventent sans cesse de nouvelles idées, de nouveaux projets et de nouvelles façons novatrices pour aider les autres. Cela signifie que vos buts et vos objectifs vous sont bénéfiques, mais ils aident aussi à être bénéfiques aux autres. Conclusion : Votre succès à long terme est directement liée à la façon dont vous rendez service à votre communauté. Lire Destination réussite .

10) Le succès est un voyage fait d’une innombrable quantité de petites étapes

C’est un processus constant de croissance. Si vous voulez réussir, vous devez en permanence vous imposer des normes plus élevées que pour les autres et vous efforcer de sans cesse vous améliorer. Souvent, une personne ou une organisation sera couronnée de succès, mais ensuite chuter. Une personne peut devenir paresseuse, et une organisation peut succomber à la faiblesse ou de la concurrence. Un succès durable signifie s’améliorer continuellement même si les autres n’en voient pas la nécessité. Rappelez-vous, la grande chose dans le monde n’est pas tant où nous nous situons à un moment donné mais vers quelle direction nous nous dirigeons.

10+1) Sachez partager votre vision

A plusieurs on est généralement plus fort que seul. Par ailleurs, l’échange avec les collaborateurs avec qui on aura su faire partagé la vision du projet va permettre de l’enrichir et à terme de la rendre encore plus forte. Les collaborateurs seront aussi imprégnés de cette vision et seront des relais efficaces pour porter la bonne parole et achever de convaincre les indécis ! Pour résumer, un projet ou une idée ne pourra réellement devenir un succès que s’il est partagé.

Et vous, quels sont les principes que vous appliquez pour faire de vos projets une réussite ?

Source : http://coodil.blogspot.fr/2012/10/101-principes-de-reussite-que-nous.html

%d blogueurs aiment cette page :