Archives de Tag: Manager

Cinq conseils pour devenir un bon manager

Voici un trés bel article du site http://www.terrafemina.com que j’ai bien voulu partager avec vous concernant « Cinq Conseils pour devenir un bon Manager  »

Manager une équipe paraît si simple quand on sait ! Mais derrière cette apparente simplicité se cache la maîtrise de principes, de méthodes et de techniques aussi précises qu’essentielles. La preuve par cinq.

 

1. Un bon manager doit réussir à garder les yeux rivés sur l’avenir

Si la vision est une représentation optimale de l’avenir, un bon manager la maintient aussi brillante et réaliste que possible. Il pense à Christophe Colomb que ses hommes étaient prêts à jeter par-dessus bord parce qu’ils désespéraient de voir la terre. Mais Christophe Colomb était capable de voir « les Indes » derrière la ligne d’horizon et de la leur communiquer avec assez d’énergie pour motiver l’équipage à naviguer encore un peu et enfin découvrir l’Amérique !
Un chef d’équipe efficace est capable de voir le meilleur du possible et de communiquer positivement à son propos.

2. Bien manager c’est être respecté en respectant les autres

En d’autres mots le manager connaît la définition du mot respect : aptitude à reconnaître la valeur de ce qui est. À la base de son métier, un manager doit savoir reconnaître la valeur des gens, des choses et des situations. Un chef d’équipe équilibré évalue les résultats et les situations en tenant compte des plus et des moins, des forces et des marges de progression, des risques et des opportunités…
Il s’intéresse de près au potentiel de ses collaborateurs. Il en connaît les forces et imagine ce qu’ils seront devenus lorsqu’ils auront atteint la maturité dans leur poste. Cette capacité à croire et à investir dans le potentiel de ses collaborateurs rejoint son aptitude à maintenir une vision positive de l’avenir.

3. Pour devenir un bon manager, il faut aussi faire grandir son équipe

Pour bien encadrer une équipe, celle-ci doit sentir qu’elle est appréciée et que l’on croit en elle. La confiance joue ici un rôle déterminant. Pour atteindre ce but, un vrai chef d’équipe donne une réputation à défendre, et de ce fait, prouve qu’il croit en la valeur de la personne et par extension en celle du groupe.
Pour devenir chef et être respecté, il est important d’aller encore plus loin et d’accompagner ses collaborateurs sur le chemin de la progression, à savoir : aider chaque personne à définir sa mission, se fixer des objectifs clairs et définir un plan d’actions à plus ou moins court terme en fonction du périmètre du poste.
Enfin, dans le management d’équipe, le responsable n’omettra pas d’exercer un contrôle en communiquant de façon positive, aussi bien sur les réussites que sur les difficultés.

4. Bien manager ce n’est pas résoudre les problèmes à la place de ses collaborateurs

Un manager qui veut s’améliorer doit rapidement arrêter de résoudre les problèmes à la place de ses collaborateurs. Pourquoi ? Si un collaborateur vient nous voir avec un problème et que nous le résolvons à sa place, demandons-nous ce qu’il fera une prochaine fois : il reviendra nous voir. Ce qui signifie d’une part que nous avons de plus en plus de boulot et que le collaborateur stagne au niveau du problème qu’il ne sait pas résoudre.
Un bon manager d’équipe n’hésite pas à prendre du temps pour apprendre à ses collaborateurs à résoudre par eux-mêmes les problèmes qu’ils rencontrent. Ils appliquent à la lettre le principe suivant : « Si tu donnes à un homme un poisson, tu le nourris pour un jour. Si tu lui apprends à pêcher, tu le nourris pour toujours. »

5. Un bon manager doit prendre soin de reconnaître les réussites

Les managers qui ont des équipes motivées savent valoriser les actions réussies. Plus qu’une simple félicitation, ils s’entretiennent régulièrement avec leurs collaborateurs et les amènent à prendre conscience par eux-mêmes de la façon dont ils obtiennent leurs bons résultats. Ainsi mettent-ils à jour non seulement lesbonnes pratiques (pouvant être retransmises aux autres) mais aussi ils nourrissent ce besoin vital de reconnaissance.

Sourcehttp://www.terrafemina.com

Publicités

Dix (10) conseils pour devenir un « bon » patron

On peut toujours améliorer sa coupe de cheveux, alors pourquoi ne pas améliorer ses relations dans le cadre du travail ? Voici dix conseils pour augmenter sa cote auprès de ses salariés.

Un bon manager, c'est celui qui est au service de son équipe. Et non l'inverse! Pas question de gérer votre planning selon vos aspirations personnelles.

Pas de doute, l’influence de la télévision est passée par là. Toutefois ces résultats sont révélateurs de l’image du patron idéal. C’est un bon manager, de préférence un leader, une personne qui a du charisme et emmène son équipe vers la réussite. Il sait aussi gérer les échecs et trouver des solutions. Il rebondit, même lorsqu’il est au fond du trou.

Si vous ne vous reconnaissez pas dans cet être exceptionnel, vous avez certainement encore une petite marge de manoeuvre… Voici dix conseils pour améliorer votre côte auprès de vos salariés.

1. Vous avez un look décontracté – pas besoin de cravate au bureau -, vous appelez vos salariés par leur prénom et vous les tutoyez. Bref, vous adoptez l’attitude qui plaît à la génération Y. Mais les quinquas aussi peuvent apprécier !

2. Vous arborez toujours un léger sourire (plutôt qu’un air sombre) et vous dîtes  » Bonjour  » et/ou  » Bonsoir  » à chaque personne que vous croisez, de l’insignifiante stagiaire du mois d’août au charismatique directeur artistique. Chaque être humain qui travaille dans votre entreprise compte.

3. Vous avez de l’humour et vous aimez faire des petites pauses de cinq minutes pour raconter une anecdote ou faire une plaisanterie en petit comité. Ce n’est jamais du temps perdu ! Vous vous mettez dans la poche quelques collaborateurs, flattés que les précieuses minutes de votre emploi du temps hyper saturé leur soient consacrées. Juste pour le fun.

4. Le verbe manager signifie, sur le plan étymologique, conduire les affaires du ménage. Un bon manager, c’est celui qui est au service de son équipe. Et non l’inverse ! Pas question de gérer votre planning selon vos aspirations personnelles. Nous sommes dans l’ère de l’urgence. Les équipes qui gagnent sont celles qui réagissent vite. Elles ont besoin de vous à tout moment.

5. La porte de votre bureau est ouverte au moins 50 % de votre temps et lorsqu’un collaborateur passe une tête, c’est qu’il a vraiment besoin de vous. Alors, soyez suffisamment courtois pour lever le nez de votre ordinateur et l’écouter au lieu de décrocher votre téléphone qui est, de toute façon, sur répondeur.

6. Vous vous positionnez en leader. Vous savez mener des réunionsprendre la parole devant 200 personnes, inciter un ministre à venir visiter votre usine. Si vous faîtes tout cela avec panache, c’est encore mieux ! Vous êtes l’arbitre des décisions difficiles à prendre et vous assumez d’être parfois impopulaire.

7. Vous n’êtes pas forcément le meilleur technicien de votre boîte. Ce n’est pas votre rôle. Mais vous savez repérer et vous entourer de talents… et les garder. Il vous faut songer aussi à un numéro 2pour le jour où vous quitterez la boîte. Accident, vente, congé sabbatique… Il vous faut anticiper.

8. Vous donnez de l’enthousiasme à vos collaborateurs portés par votre vision, le sens du travail à mener et votre dynamisme. A tous les niveaux de la hiérarchie – de l’ouvrier au directeur général – vos salariés connaissent la mission finale de l’entreprise et oeuvrent pour le succès collectif.

9. Vous savez faire un compliment ; vous félicitez volontiers un cadre qui a réussi une mission. Vous savez aussi réconforter celui qui a pris une initiative intelligente, mais a échoué. Vous êtes dans l’empathie. On apprécie votre quotient intellectuel, mais c’est votre quotient émotionnel qui fait de vous un patron pour lequel on est prêt à aller au-delà de ses limites.

10. Si les résultats sont au beau fixe, vous préférez partager une partie des bénéfices avec vos salariés – sous une forme collective et/ou individuelle – plutôt que vous achetez une nouvelle Porsche.  » Donner pour recevoir  » reste l’une des meilleures recettes de la réussite. L’année prochaine, vous ferez encore plus de bénéfices…

Source : http://lentreprise.lexpress.fr

%d blogueurs aiment cette page :