Archives de Tag: Semé

Un pépin si … amer

Savez-vous pourquoi un pépin est si amer? Parce qu’il est né pour être rejeté.

En réalité, un pépin n’est pas né pour être consommé, avalé ou mâché. Un pépin finit toujours rejeté dans une bonne terre afin de produire là ou personne d’autre ne pourrait survivre.

C’est l’histoire d’un pépin fort amer. Il était si amer que l’on l’appelait rejeté. Or cela n’était pas forcément fait pour lui déplaire, bien au contraire.  Voyez vous, au pays des pépins on ne devient pas rejeté ou amer du jour au lendemain : on nait ainsi c’est certain. Un pépin n’est pourtant pas le fruit du hasard ; c’est plutôt le fruit qui lui doit son hasard.

Un pépin a toutes les qualités pour être qualifié de rejeté. Il passe la majeure partie de sa vie semé, c’est-à-dire planté là ou personne ne peut le voir grandir; jusqu’à ce qu’il se mette à pousser des rejetons.  Puis il revient un bref temps ou il est enfoui dans la chair du fruit qu’il a porté ; avant de finir une fois encore sa course rejeté. C’est là tout le sens de la vie d’un pépin, le rejet est pour lui comme sa mission et l’a toujours été.

Il ya des jours ainsi dans la vie de tout être vivant, ou l’on lutte  avec soi même le temps d’une saison. Cette saison s’appelle le rejet. Un temps de remise en cause ou l’on passe de longues heures à méditer sur son sort. La vie d’un pépin n’est pas différente. Mais vivre en terre solitaire ne l’effraie guère. Certes, Il n’y reçoit aucun compliment. Et pourtant au sortir de cette saison, la dent n’est pas pour lui son meilleur compagnon. Il n’y a qu’à contempler le visage éclaté de celui qui au détour de la chair d’un fruit délicieux et savoureux, s’est prit à croquer par mégarde dans un pépin. Quelle poisse!

Au fond, le pépin ne revêt que le goût de l’environnement qui l’a vu grandir et l’a porté : la terre. Certes elle n’est pas si gouteuse cette terre nourricière, encore moins savoureuse.  Mais il ya une chose que l’on ne s’y prendrait jamais à lui retirer : c’est son incroyable générosité.  Elle est pour le moins généreuse cette terre. Et c’est ce qu’il faut comprendre de la vie de notre cher pépin.

Il ne faisait qu’imiter la nature et le caractère de là ou il a si souvent, pour la plupart de sa vie été : un environnement  aigre de saveur mais une fois entretenu généreux, toujours disposé. On vit si longtemps avec autrui qu’on finit par lui ressembler. Aussi vrai que le gout n’est pas toujours au rendez vous dans la vie d’un pépin, la générosité ce n’est jamais le fruit du hasard …

Dans la vie, il y a toutes sortes de pépins : des gros et des petits. Peut-on être si amer de caractère et finir épanoui ? Tout dépend de ce qui vous pousse à sortir de terre et  à montrer votre véritable caractère.  Est-ce toujours la colère ou le désir de bien faire ?

Par Ghislaine Vodé

Si vous avez aimer cet texte n’oubliez pas de le partager à vos amis.Si vous avez aussi des textes que vous souhaiteriez voir publier , merci de nous les envoyez via l’adresse email ci-dessous.

personnalbranding@yahoo.fr

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :