Archives de Tag: Vie

Un ballon si…rond

C’est l’histoire d’un ballon tout rond qui vivait constamment dans un équilibre précaire.

Il n’y a aucune évidence qui justifie qu’un ballon soit né tout rond vous savez.  Il y a tout un monde de principes qui définissent le sens réel de la vie que vit notre cher ballon.  D’où le sens profond de cette histoire.

Notre ballon n’était ni carré ; ni rectangle, encore moins triangle. Inutile donc de le harceler de questions, il n’avait pas les pieds suffisamment longtemps sur terre pour tenter de vous l’expliquer; à plus forte raison vous répondre.

« Comment fait-on pour gérer ce genre d’individus qui n’a jamais de temps perdu, à plus forte raison la langue pendue »? Me demanderez-vous.  « Après tout, la réponse « peut être » semble elle être une réponse suffisante à tous les défis que nous lance la vie ?»  Voyez-vous, tout le monde n’est pas né pour avoir des opinions, de la matière à s’étendre de longues heures durant sur des sujets abordés avec conviction.

Une chose est claire cependant dans la vie de notre cher ballon.  Malgré le fait qu’il avait du mal à marcher, il se déplaçait quand même et ce de fort belle manière.  Comment faisait-il pour avancer ?  Il profitait de ce qu’il ya de plus léger pour…s’envoler.  Voyez vous, la gravité, c’est tout ce qui nous tire vers le bas ; nous rend lourd et attaché à des principes souvent erronés.  Seulement pour un ballon  tout rond, il a fini par devenir en réalité très, très sage.  Il ne s’embarrassait plus de questions trop lourdes à se poser.  Il a fini par adopter, épouser un caractère qui lui permettait de ne pas rester trop longtemps privé de liberté.  D’ailleurs, il a développé une amitié unique et sans précédent avec quelqu’un qui lui aussi aime la liberté.  Voulez vous connaitre l’ami fidèle avec lequel notre ballon passait le plus clair de son temps ? Il s’appelle le vent. Monsieur le vent n’avait pas du tout peur de la vitesse; bien au contraire. Il était invisible certes mais aimait à donner un coup de pouce à tout ceux qui comme ballon, hésitent encore ou ont du mal à se lancer dans la vie.

Certains parmi vous chers lecteurs sont bien en droit de se demander : «  le vent, peut-il se tromper ? »  Il peut arriver en effet qu’il existe dans la vie d’une personne un phénomène que l’on appelle des vents contraires. Les vents contraires nous surprennent, nous poussent à emprunter une direction tout à fait opposée à ce qui semble être la plus favorable. Et pourtant. Croyez-moi, même dans le cas du vent contraire, il y a un autre facteur qui lui est supérieur, que l’on appelle le temps, et qui fini toujours par rattraper le vent et reprendre le devant.  En clair, un ballon est capable d’aller aussi loin et aussi vite que n’importe quel objet, grâce au vent.  Un ballon n’a plus rien à envier aux autres objets, car il  est devenu le plus libre des objets, se laissant emporter.

Tenir ferme ? Ce n’est pas ce qu’il y a de plus facile à faire dans la vie. Vivre dans un équilibre précaire? C’est savoir que tout peut d’un instant à l’autre changer d’appui.  Il faut donc apprendre à se réjouir lorsque le cœur y est ; et jouir de ce qui nous est, à l’instant, offert. Il n’y a donc aucune garantie vers ou la vie semble nous emmener et juste qu’ou elle ira pour nous débusquer lorsque l’on semble coincé. Cependant une chose reste vraie : le temps ne s’arrête jamais.

Lorsque la vie nous rend ce service, lorsqu’elle  balaie en nous ce qui semble lourd comme les erreurs du passé ou les difficultés du moment à surmonter,  il y a peut être matière comme ce ballon rond à s’envoler. S’envoler, c’est faire fi de tout ce qui semble nous arrêter sur le chemin du destin, une attitude sur nous permet d’avancer. Avez-vous du mal à marcher ? laissez vous emporter par le vent des idées sachant que quoi qu’il advienne le temps ne s’arrête jamais et que le succès n’est peut être pas très loin? Qui sait, l’expression « peut être » peut en réalité cacher, toutes sortes d’opportunités…

Chez soi, c’est partout ou la vie semble nous emmener à condition de nous liberté

Par: Ghislaine Vodé

personnalbranding@yahoo.fr

Un pépin si … amer

Savez-vous pourquoi un pépin est si amer? Parce qu’il est né pour être rejeté.

En réalité, un pépin n’est pas né pour être consommé, avalé ou mâché. Un pépin finit toujours rejeté dans une bonne terre afin de produire là ou personne d’autre ne pourrait survivre.

C’est l’histoire d’un pépin fort amer. Il était si amer que l’on l’appelait rejeté. Or cela n’était pas forcément fait pour lui déplaire, bien au contraire.  Voyez vous, au pays des pépins on ne devient pas rejeté ou amer du jour au lendemain : on nait ainsi c’est certain. Un pépin n’est pourtant pas le fruit du hasard ; c’est plutôt le fruit qui lui doit son hasard.

Un pépin a toutes les qualités pour être qualifié de rejeté. Il passe la majeure partie de sa vie semé, c’est-à-dire planté là ou personne ne peut le voir grandir; jusqu’à ce qu’il se mette à pousser des rejetons.  Puis il revient un bref temps ou il est enfoui dans la chair du fruit qu’il a porté ; avant de finir une fois encore sa course rejeté. C’est là tout le sens de la vie d’un pépin, le rejet est pour lui comme sa mission et l’a toujours été.

Il ya des jours ainsi dans la vie de tout être vivant, ou l’on lutte  avec soi même le temps d’une saison. Cette saison s’appelle le rejet. Un temps de remise en cause ou l’on passe de longues heures à méditer sur son sort. La vie d’un pépin n’est pas différente. Mais vivre en terre solitaire ne l’effraie guère. Certes, Il n’y reçoit aucun compliment. Et pourtant au sortir de cette saison, la dent n’est pas pour lui son meilleur compagnon. Il n’y a qu’à contempler le visage éclaté de celui qui au détour de la chair d’un fruit délicieux et savoureux, s’est prit à croquer par mégarde dans un pépin. Quelle poisse!

Au fond, le pépin ne revêt que le goût de l’environnement qui l’a vu grandir et l’a porté : la terre. Certes elle n’est pas si gouteuse cette terre nourricière, encore moins savoureuse.  Mais il ya une chose que l’on ne s’y prendrait jamais à lui retirer : c’est son incroyable générosité.  Elle est pour le moins généreuse cette terre. Et c’est ce qu’il faut comprendre de la vie de notre cher pépin.

Il ne faisait qu’imiter la nature et le caractère de là ou il a si souvent, pour la plupart de sa vie été : un environnement  aigre de saveur mais une fois entretenu généreux, toujours disposé. On vit si longtemps avec autrui qu’on finit par lui ressembler. Aussi vrai que le gout n’est pas toujours au rendez vous dans la vie d’un pépin, la générosité ce n’est jamais le fruit du hasard …

Dans la vie, il y a toutes sortes de pépins : des gros et des petits. Peut-on être si amer de caractère et finir épanoui ? Tout dépend de ce qui vous pousse à sortir de terre et  à montrer votre véritable caractère.  Est-ce toujours la colère ou le désir de bien faire ?

Par Ghislaine Vodé

Si vous avez aimer cet texte n’oubliez pas de le partager à vos amis.Si vous avez aussi des textes que vous souhaiteriez voir publier , merci de nous les envoyez via l’adresse email ci-dessous.

personnalbranding@yahoo.fr

%d blogueurs aiment cette page :